top of page
  • Writer's picturerobin antoine

C’est quoi un massage tantrique ?

Updated: Nov 23, 2023

“On va tenter de définir ce qu’est le tantra, ses variantes et les différences entre érotisme, sensualité et tantrisme. Ces mots sont le fruit de ma vision et ma pratique du tantra, seulement les miens, tu peux ne pas être d’accord, penser différemment, c’est ok.”


Le terme "tantra" dérivé de la racine "tan" qui veut dire étendre, amplifier et du suffixe "tra" qui indique un instrument servant à l’expansion (de la conscience).

  • Une définition élargie serait : "ce par quoi la connaissance est étendue ».

C'est un enseignement relevant de l'hindouisme et du bouddhisme fondés sur l'énergie active, privilégiant certains rites (méditation, yoga, pratiques sexuelles) et ayant pour but l'accomplissement et l'acceptation de soi, le dépassement de la condition humaine, l'union avec le "sacré"... ça c'est la théorie ancienne pratiquée par les initiés mais

on en fait quoi nous en pratique ?


Comme toutes matières sur terre, le corps et ses cellules vibrent à basse fréquence. Par des techniques d’effleurements et de vibrations (un bol tibétain peut aider), on peut activer la circulation des énergies internes et conduire la conscience vers un état de sérénité.


Aujourd'hui l'esprit et les fondamentaux du tantra inspirent des pratiques de

méditation, de yoga, de massage et surtout de la sexualité consciente qui permet de mieux se connaitre, s'épanouir, se connecter à son partenaire comme à soi-même.

Les puristes nommeront la pratique moderne "Néotantra" et diront que les massages finissant par une jouissance ne sont pas du tantra (l'éjaculation est une perte d'énergie vitale).

Pour moi, l'important dans une séance de massage tantra, c’est surtout le voyage, pas la destination "finale". Avant de parler massage, voyons le tantra peut apporter à nos vies sexuelles que l'on soit en couple ou non.

Tentera ou tantra pas ?

Le sexe tantrique, en état de pleine conscience (attentif à l'autre et à tes propres sensations) favorise la connexion avec son partenaire. Le plaisir atteint tout le corps et pas seulement les organes génitaux. Il se pratique avec une personne que l'on connait bien (partenaire de confiance), c’est pourquoi de plus en plus de couples s’initient ensemble.

Un orgasme tantrique touche tout le corps comme une vague de bien-être. Il n'a rien a voir avec un orgasme éjaculatoire. On essaie même de ne pas libérer de semences pour connaître de multiples orgasmes sans perte d'énergie post jouissance. On évite aussi la période réfractaire (on peut continuer).


En résumé, le tantra c'est prendre le temps de comprendre ce que l'on ressent en ralentissant le rythme et avec l'envie empathique de faire du bien à l'autre. Dans une pratique intime, ça peut aider à développer de nouvelles capacités (edging, multi orgasme, contrôle de ses éjaculations) mais surtout à renforcer le lien profond et intime que l'on crée avec son ou ses partenaires. En vibrant sur la même onde, on connait une meilleure harmonie.


Petit point général : Tantra / Erotisme / Sexe / Massage ?

  • Tantra : mode de vie spirituel faisant appel au yoga, méditation, respiration.

  • Sexe tantrique qui se pratique entre partenaire dans un cadre intime et non rémunéré.

  • Massage tantrique professionnel qui reste un acte cadré, codifié et n’est pas un service sexuel (éjaculer n'est pas le but).

  • Massage érotique ou sensuel : pratiqué avec un pro ou non, dans un but de pur plaisir (pas de mal à se faire du bien).

Le massage tantrique ≠ les massages tantriques


On confond parfois le massage tantrique avec un massage sexuel, sensuel de type body-body ou un massage avec finition où il n’y a pas de travail énergétique, mais simplement une massage plaisir avec pour objectif d’obtenir un orgasme à la fin (ce qui peut être fort agréable).


"Je fais parti de ceux qui laisse venir les choses et ne pose pas d'interdit à la jouissance, pas d'injonction. Selon moi, l'important se trouve dans l’intention que le masseur donne au massage et surtout dans les attentes qu’à le massé. Mon métier n’est pas de vider des bourses (pour remplir la mienne)".


Base commune : lors d'un massage tantrique, on cherche à éveiller lentement l'énergie sexuelle en stimulant (entre autre) les zones érogènes puis en faisant circuler cette énergie vers le reste du corps (en suivant les chakras). Le massé se concentre sur sa respiration et ses ressentis. On partage un moment de connexion.


Les variantes :


  • Le tantra BLANC est un chemin spirituel qui intègre des pratiques telles que le yoga, la méditation et le pranayama (travail de la respiration). Il n'est pas obligatoire d'être nu. Le tantra blanc ne se concentre pas uniquement sur le côté sexuel. Il s'agit d'un massage basé sur l'énergie, les chakras et les sons. Il vise à favoriser la connexion avec sa spiritualité intérieure. C'est une voie pour les gens qui sont connectées à leur spiritualité et qui cherchent à explorer leur monde intérieur de manière profonde. Il propose une approche holistique qui met l'accent sur l'énergie, la conscience et la recherche d'une connexion avec soi-même. PS : je pense sincèrement que même sans recherche de spiritualité, porter son intérêt aux outils que propose la pratique du tantra peut grandement enrichir la sexualité et l’épanouissement personnel de chacun.


  • Le tantra naturiste (classique) : qui utilise les principes de base du tantra mais qui va se concentrer sur la stimulation des zones érogènes sans pour autant chercher l’orgasme éjaculatoire. On entre en communication et en connexion par le corps et la nudité. On éveille l’énergie sexuelle (libido), on la diffuse à travers les chakras dans tout le corps afin d’atteindre possiblement un orgasme vibratoire (plutôt mental et diffus dans tout le corps) sans émission de semence. On pratique un vrai massage du lingam ou du yoni, avec des techniques spécifiques et lentes qui se veulent différente d’une simple masturbation rapide où jouir est le seul objectif.


  • Le massage sensuel, érotique ou néo tantra ROUGE : les puriste diront que ce n’est plus du tantra car trop éloigne de la doctrine. Selon moi, dans ce genre de massage (que je pratique le plus), on utilise les codes et les techniques du tantra pour explorer son corps et sa sexualité sans prise de tête ni tabou. La grande différence est qu’ici, la jouissance est autorisée même si ce n’est pas forcément le but n°1. C’est un massage corps à corps où l'on stimulation les zones érogènes, mais en plus l’échange de toucher est autorisé (tant qu’il reste sous forme de caresses lentes).

Pratiquer le tantra de la sorte, c'est s'exposer à des jugements de valeur qui voudront nous rapprocher des travailleurs du sexe (qui font un métier formidablement utile et bien plus profond, empli de s'en qu'on peut le penser).

Dans ce massage je me considère plutôt comme un accompagnateur de ton exploration intime, offrant parfois un travail d’edging (ralentir à l’extrême sa masturbation pour découvrir un orgasme puissant) ou un massage prostatique.


Tous les actes pratiqués lors de ces massages sont réalisés entre adultes consentant, ils ne sont pas contractuels (aucune promesse, ni attente) et non tarifés (le prix est le même quoi qu’il arrive dans ce massage, pas de supplément pour "ceci" ou "cela").

Toucher à l'intime de manière pratique est une voie directe pour palier certains problème comme les troubles de l'érections, la précocité, le manque de lâcher prise ou pour surmonter les traumatismes qui ont diminué la confiance en soi.


Pour finir sur le thème je te propose un résumé personnel.


Les fondamentaux du tantra

  • Connexion et partage : recevoir et donner (ou rendre l'étreinte) pour créer une véritable connexion, un partage mutuel. Ce n'est pas innée, comme dans toute rencontre, connaitre l'autre peut prendre du temps, le découvrir pas à pas. Accepter de recevoir et avoir envie de rendre pour que les énergies circulent, c'est un cercle vertueux.

  • Le corps est touché dans son intégralité : foncer sur les zones érogènes serait une erreur, les oublier serait nier leurs existences. Il faut stimuler tout le corps, lui donner la même attention. On peut bien-sur toucher crescendo (du moins intimé au plus intime) pour éviter de faire monter une excitation mal controlé, mais l'idée est de donner à notre corps, un caractère sacré en le touchant, le célébrant dans toute ses dimensions.

  • Éviter d’avoir des attentes et des objectifs : il n’y a aucune performance, aucun égo à avoir, aucun but à atteindre (érection, éjaculation), pas dé réussite, pas de raté. On laisse juste le corps vivre ce qu’il doit vivre dans l'instant présent. On donne de l’importance, de la valeur à ce moment qui est programmé "pour soi, pour son soin", on y pense avant, on s’en réjouir, c’est rare qu’on s’accorde une véritable pause.

  • Lenteur des gestes et de la respiration : être à l’écoute de son corps, ses sensations, se concentrer sur soi-même, sur sa respiration pour déconnecter de ses pensées. La lenteur aide au lâcher prise (qui n'est possible qu’en étant à l’aise et en confiance), la lenteur permet au système nerveux d'appréhender les sensations agréables et de les traiter. Pour faire bouillir l'énergie, la cuisson se fait à petit feu, au bain Marie ! Respirer lentement, c'est être dans le moment présent, sans penser à hier, à demain, à comment va finir le massage. Les barrières se baissent, tout se calme et on est tranquille.


779 views0 comments

Recent Posts

See All
bottom of page